Fin de la saison 2019

L’été se termine et avec lui notre première année de visites du château. Une belle expérience familiale puisque tout le monde s’y est mis, grands et petits.

Aujourd’hui, dernier jour, mais le temps est maussade et n’est pas propice aux visites…

Heureusement notre belle journée du patrimoine, la semaine dernière, a été l’occasion de très belles rencontres, sous un beau soleil.

Nous avons profité de cette belle journée pour filmer le château du ciel et vous le faire partager dans toute sa beauté. Ce film met en valeur la majesté de son architecture, la beauté de ses toitures inscrites à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques et que l’on ne peut pas bien observer depuis le sol.

Nous remercions Baptiste Feger qui a manoeuvré son drone comme un chef.

Une belle journée du patrimoine 2019. Une première pour nous!

Voilà. Nous avons passé un très beau samedi de septembre sous le soleil pour cette première expérience ! Nous avons reçu presque 150 visiteurs, Malicornais, Sarthois mais aussi Tourangeaux, Limousins, Charentais, Normands… que de bons moments de partage!

Merci à Baptiste, Theophile, Mickael, Josette pour leur aide précieuse. Merci aussi à M et Mme Esnault, qui produisent un si bon miel dans le parc du château!

A bientôt

La Marquise de Sévigné

Madame de Sévigné a séjourné au château de Malicorne. Plusieurs de ses lettres y ont été écrites.

« A Malicorne, samedi 23 mai 1671,

J’arrive ici, où je trouve une lettre de vous tant j’ai su donner un bon ordre à votre commerce. Je vous écrivis lundi en partant de Paris… Nous avons été fort incommodés de la chaleur : un de mes beaux chevaux demeura dès Palaiseaux ; les autres six ont tenu bon jusqu’ici. Nous partons dès deux heures du matin, pour éviter l’extrême chaleur; encore aujourd’hui nous avons prévenu l’aurore dans ces bois pour voir Silvie, c’est-à-dire Malicorne, où je me reposerai demain (…) Jamais je n’ai vu meilleure chère, ni plus agréable maison : il me fallait toute l’eau que j’ai trouvée pour me rafraichir du fonds de chaleur que j’ai depuis six jours. »